fbpx

VK-X Status

CATEGORIES

SELECTIONNEZ VOTRE LANGUE

Retour au site aëdle
COPYRIGHT©2015 AEDLE TOUS DROITS RÉSÉRVÉS

Le journal
Date estimée des premiers envois du VK-X: 25 Janvier 2019

Signature Sonore du VK-X (1/3)

Découvrez notre travail sur la réponse acoustique passive

 

Bonsoir à tous, ici Alexandre, et j’espère que vous allez bien 🙂

Aujourd’hui, nous sommes très contents de dévoiler enfin une première présentation de notre travail sur la réponse passive acoustique du VK-X.

 

 


 

Note Importante !

 

Avant de commencer, nous tenons à préciser que la courbe de mesure présentée ci dessous a été réalisée avec notre équipement de mesure, qui simule nos oreilles via une tête et des oreilles factices en silicone. Elle ne représente pas la réalité de ce que vous pourrez entendre car de nombreux paramètres peuvent moduler le rendu perçu et la réponse en fréquence réelle  (notre appareil en silicone, votre tête, votre conduit auditif, vos fréquences audibles ou inaudibles, le positionnement du casque). C’est donc une courbe, qui, comme toutes les courbes données par les fabricants de casques audio d’ailleurs, doit être interprétée avec modération pour les raisons précédentes, et qui changera d’un appareil de mesure à l’autre.

Néanmoins, c’est un outil très pratique à l’atelier, qui nous a permis deux choses :

  • Obtenir la signature sonore passive réelle désirée (c’est à dire en écoutant le casque) grâce à un constant aller-retour entre une écoute réelle et qualitative du casque d’une part, un travail sur l’acoustique mécanique du VK-X d’autre part, et enfin des effets mesurables grâce à notre équipement de mesure.
  • Réaliser l’équilibrage Gauche / Droite du casque, très important pour obtenir un bon confort d’écoute, et qui dépend en moindre mesure de l’appareil utilisé.

 


 

 

 

Une réponse en fréquence du VK-X suivant notre équipement de mesure.

 

 

Comment lire ces courbes ?

 

Les courbes représentent le tracé du gain (en décibels dB) en fonction de la fréquence (en Hz) de la signature de la voie gauche (en violet) et de la voie droite (en rouge), presque confondues. Pour les réaliser, nous avons envoyé dans le casque un signal constitué par l’ensemble des fréquences audibles, de 20Hz à 20kHz, à un volume de 85 dB.

 

 

Signature sonore passive : nous avons atteint nos objectifs !

 

Chez aëdle, nous aimons les signatures équilibrées, avec une restitution précise de toutes les fréquences, et des graves généreux, mais non exagérés, à l’image de ce que nous avons produit avec le VK-2 et l’ODS-1 :

La Profondeur

Nous souhaitions un casque avec de la profondeur, c’est-à-dire un casque qui puisse restituer jusque très bas dans les fréquences, voir même produire des infrabasses, ces fréquences que l’on ressent plus qu’on ne les entend.

Le Corps

Nous souhaitions un casque avec du corps, qui respire, qui soit ouvert, avoir une notion d’espace et non d’étouffement. Le VK-X répond très bien à ce niveau, à l’image de ce que nous avons fait pour le VK-2.

La Clarté

Enfin, nous souhaitions un casque qui soit clair, précis : des adjectifs que l’on emploie pour parler des niveaux dans les aigus lorsque des instruments comme la Charleston s’entendent distinctement.

 

Nous sommes extrêmement contents et fiers de la signature passive du VK-X : c’est-à-dire sans traitement du signal, le son brut, sans filtre, naturel. Notre volonté première était en effet de donner au casque une base acoustique saine, en utilisant des leviers uniquement mécaniques pour agir sur le son. Ce travail a été réalisé grâce à d’innombrables aller-retours entre des écoutes qualitatives au sein de l’équipe et avec nos partenaires, des modifications mécaniques apportées au VK-X (joints, positionnement des composants, évents, hauts-parleurs, …), et des mesures quantitatives via notre appareil de mesure.

 

 

Equilibrage droite gauche : des résultats excellents

 

L’équilibrage des voies gauche et droite a été un travail long et méticuleux que nous détaillerons dans un futur article. Il est, sur ce type de travail, surtout important d’avoir des voies les plus identiques possible dans le bas du spectre, car c’est ici que le déséquilibre peut être le plus désagréable, avec une sensation d’oreille bouchée d’un côté par exemple. Pour le reste du spectre, on est un peu plus « flexible », car ce sont des fréquences qui sortiront notamment en stéreo, et qui seront donc en général volontairement déséquilibrées entre la gauche et la droite dès l’enregistrement. C’est un travail que nous avons réussi pour le VK-X.

En observant le graphique de réponse en fréquence, vous pouvez apercevoir que les voies gauche et droite du VK-X ne sont pas superposées de façon parfaite. Il y a, par endroits des segments décalés de 1.5dB (avec un maximum de 2.5dB à 6kHz). C’est tout à fait normal pour un casque audio, et à fortiori pour un casque comme le nôtre, à forte composante artisanale dans sa fabrication. L’essentiel est que ce décalage soit minime et inaudible, et il est d’ailleurs probable que vos oreilles soient loin de l’entendre.

En effet, de très bonnes capacités auditives peuvent en général distinguer au mieux une différence de 3dB entre les deux oreilles, et la portion grave du spectre, souvent la plus gênante, est chez nous très bien équilibrée. C’est, pour finir, également une performance à mettre en regard avec votre propre décalage de sensibilité auditive entre vos oreilles gauche et droite, qui n’est probablement pas tout à fait nul pour toutes les fréquences !

 

 

Quelles seront les modifications actives / électroniques apportées à cette signature ?

 

Evidemment, nous traiterons un peu le signal de manière digitale grâce au DSP (Digital Signal Processor) intégré au casque. La signature passive est globalement très bonne et nous sommes très contents du résultat. Cependant, quelques corrections locales seront apportées pour améliorer le « confort », c’est-à-dire rééquilibrer légèrement les niveaux de certaines bandes de fréquences, ou couper des bosses. La bonne nouvelle, c’est que les corrections seront minimes et seront de type « atténuantes » : nous n’aurons pas à amplifier ou booster une tranche du signal puisque celui-ci est toujours au-dessus du niveau de mesure à 85 dB. Nous aurons simplement à atténuer certaines tranches de gains, ce qui n’affecte pas la qualité du signal, contrairement à l’amplification ou au boost.

 

 

Les articles sur la signature sonore à venir

 

Je suis actuellement en train de rédiger 2 articles, toujours sur le son. Le premier traitera du travail effectué sur la réponse passive du casque, avec des courbes avant/après, et des précisions sur la manière dont nous avons procédé. Le second article traitera du travail effectué ensuite côté électronique sur le traitement actif de la signature sonore.

 

 

Avec Lucas et Baptiste, nous sommes à disposition pour répondre à vos questions, donc n’hésitez pas poster vos commentaires ou à nous contacter par email !

 

Alexandre

7
Poster un Commentaire

avatar
4 Fils de commentaires
3 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
4 Auteurs du commentaire
Lucas DossoBernardGBrancThomas G. Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
trackback

[…] Signature Sonore du VK-X (1/3) […]

Thomas G.
Invité
Thomas G.

Cool ! Très bon article technique et didactique et bravo pour le résultat obtenu ! Hâte de lire les suites… et de voir comment les tympans répondront à ces courbes ! 😉

GBranc
Invité
GBranc

passionnant, très interessant de voir comment ca se passe en coulisses et laboratoire 🙂 , prêt à parier que si les autres marques ne communiquent pas sur ces aspects c’est que leurs résultats sont moins bons 🙂

Bernard
Invité
Bernard

Je n’ai pas de doutes que ce casque soit au top , mais existe-t-il des benchmarks de ce type pour d’autres fabricant/modèles afin de comparer ces performances avec ce qui se fait ailleurs et voir à quel point le VK-X est supérieur ?
J’ai du mal à apprécier car je n’ai pas de repères.
Merci.